Présentation | Réalisations | Nos Tarifs | Partenaires | Contact


CHEZ LIMA GONCALVES


Nous sommes spécialisés dans :

La pose de plaques de plâtre,
La pose de cloisons sèches, d'isolation, de doublage,
La pose de carreaux de plâtre,
Le traitement des joints,
La pose de faux-plafonds et de plafonds décoratifs,

Notre clientèle :

Bureaux d'études et cabinets d'architectes,
Collectivités locales (Mairies),
Constructeurs de maisons individuelles,
Particuliers.

Notre savoir-faire et l'utilisation d'un matériel de pointe, vous garantissent :

Une qualité de travail irréprochable
La maîtrise des coûts
Le respect des délais
Un travail de qualité

METIER

Cloisonner : aménager l’espace intérieur

Les plaques de plâtre :

Plusieurs possibilités existent. On trouve des cloisons « tout en un » composées de deux plaques de plâtre, séparées par un maillage de carton (cloisons alvéolées).
On peut aussi poser deux plaques de plâtre simples, et prévoir une matière isolante (acoustique, notamment) entre les deux. Les cloisons en plaques de plâtre offrent une alternative appréciable quand le poids peut constituer un problème (par exemple : au niveau des combles). Elles constituent également un produit fini, prêt à peindre ou à tapisser.

Le choix et l’usage des plaques de plâtre

Contre les murs extérieurs, en l’absence de contre cloison, il convient de choisir une plaque de plâtre doublée d’une matière isolante. L’épaisseur varie selon le climat et l’exposition des murs concernés. Toutes les plaques de plâtre doublées d’un isolant présentent 10 mm d’épaisseur de plâtre et 30, 40, 60… jusqu’à 100 mm d’épaisseur de matière isolante. Le prix est fonction de la quantité et de la nature de l’isolant.

Contre les cloisons de brique, les plafonds et les murs intérieurs, il est possible de se contenter de plaques de plâtre simples, d’une épaisseur de 13 mm. Il en existe trois catégories : classiques, hydrofuges (pour les pièces d’eau) et ignifugées.

L’isolation : un geste économique… et civique

16% de la déperdition de chaleur se faisant par les murs, une bonne isolation se mesure d’abord en espèces sonnantes et trébuchantes. De plus, en réduisant la consommation de combustibles fossiles et les émissions de CO2 (responsables de l’effet de serre), l’isolation permet de préserver notre environnement. La réglementation RT 2000 impose d’ailleurs une prise en compte de ce paramètre pour toutes les constructions neuves.


Le choix d’un isolant dépend naturellement des performances que l’on souhaite obtenir en matière d’isolation thermique et acoustique.
Cet isolant se présente :

• soit inclus au sein d’une plaque de plâtre qui fait office de finition,
• soit en plaque ou en bande : à placer contre le mur et à doubler d’une contre cloison ou d’une finition (plaque de plâtre, par exemple),
• ou enfin, plus rarement, sous forme de flocons à pulvériser.

Contre les murs extérieurs, il sera recherché prioritairement une isolation thermique, éventuellement doublée d’une isolation acoustique si nécessaire. La qualité de l’isolant à prévoir dépend du climat, de l’exposition des murs et aussi des matériaux employés pour la construction.
Les murs intérieurs et les cloisons peuvent, dans certains cas, nécessiter une isolation acoustique, mais en général pas d’isolation thermique.

 

Copyright© Tanak International Limited 2007 - Powered by Tanak International Limited - www.tanak-international.com